Brèves

En Ukraine comme en Russie, un même mépris des populations

Brève
08/08/2022

destruction d'un gymnase

L'ONG Amnesty International a publié un rapport qui met en cause la façon dont l'armée ukrainienne met sciemment en danger sa propre population : occupation de bâtiments situés à proximité d'habitations résidentielles, transports de troupes dans des bus scolaires, etc.

Ce rapport a été critiqué par les dirigeants ukrainiens et par ceux qui présentent la guerre en Ukraine comme celle de la démocratie et du droit contre la dictature. En réalité, et c'est ce que ce rapport confirme, il s'agit de l'affrontement sanglant entre deux gouvernements, russe et ukrainien, qui partagent les mêmes méthodes et le même mépris pour leur propre population.

Des feux pas si accidentels

Brève
08/08/2022

Avec cette année caniculaire, les feux touchent des régions rarement atteintes jusque-là, comme les monts d'Arrée en Bretagne, ou le massif de la Chartreuse dans les Alpes. Le manque d'entretien des forêts est souvent pointé du doigt car l'accumulation des broussailles et arbres morts favorise les départs de feux.

Il faudrait consacrer des moyens financiers et humains à l'entretien de ces sites naturels. Mais ce n'est pas la politique des pouvoirs publics qui préfèrent au contraire faire des économies. Et ça, ça n'a rien d'un accident : c'est la politique du gouvernement dans tous les domaines !

Plan Biden : des milliards pour les trusts 

Brève
08/08/2022

Le président américain Biden vient de faire adopter un plan de plus de 430 milliards de dollars (420 milliards d'euros). Il prévoit, entre autres, des crédits d'impôts pour les Américains qui achèteront un véhicule électrique ou installeront des panneaux solaires sur leur toit. Ce sont des milliards de subventions au bénéfice des trusts de l'automobile et des fabricants de panneaux photovoltaïques.

Les industries les plus polluantes bénéficieront elles aussi de crédits d'impôts, afin soi-disant de les aider dans leur transition énergétique. Rien ne garantit qu'elles pollueront moins, mais elles engrangeront des profits en plus, c'est certain.

La bande de Gaza à nouveau sous les bombes

Brève
08/08/2022

Après un bombardement à Gaza

Du vendredi 5 août à la soirée du dimanche 7 août, l'armée israélienne a bombardé la bande de Gaza, faisant plus de quarante morts, dont quinze enfants, et des centaines de blessés.

Avec le blocus économique, le quotidien est devenu un enfer pour deux millions de Palestiniens : il n'y a pas suffisamment de nourriture, pas de médicaments, et maintenant pas de carburant pour alimenter la dernière centrale thermique, pourtant indispensable pour extraire l'eau des puits.

Avec la complicité de fait des grandes puissances, les dirigeants israéliens se livrent à un terrorisme d'Etat meurtrier.

Double peine en Ouganda : dérèglement climatique et impérialisme

Brève
05/08/2022

Des pluies torrentielles dans l’est de l’Ouganda ont fait plus de vingt morts et contraint des milliers de personnes à se déplacer. Dans ce pays pauvre démuni des services publics les plus élémentaires, des centaines de milliers de personnes se retrouvent sans eau potable et les rares hôpitaux sont débordés.

Ces dernières années, les épisodes extrêmes tels que sécheresses et inondations se sont multipliés en Ouganda, du fait du dérèglement climatique causé par l’irresponsabilité des capitalistes. Pour y faire face, il faudrait mobiliser des moyens énormes. Mais les pays impérialistes responsables de la misère actuelle en Afrique préfèrent consacrer leurs milliards au réarmement.

Explosion à Bergerac : patron incontrôlé, ouvriers blessés

Brève
05/08/2022

2019 : l'incendie Lubrizol enfume la ville de Rouen.

Le 4 août à Bergerac, plusieurs explosions ont secoué la poudrerie Eurenco blessant huit travailleurs, dont un grièvement. Un accident grave sur ce site classé « Seveso seuil haut » s’était déjà produit en 2013.

Le maire LR et la préfecture de Dordogne se sont empressés de rassurer la population voisine. Mais en fait ils laissent le patron de la poudrerie faire ce qu’il veut. La commission de suivi de ce site ne s’est pas réunie depuis 2018 et l’entreprise n’a jamais transmis les documents au sujet des risques et outils de prévention, pourtant requis par la loi depuis la catastrophe AZF il y a vingt ans.

Il y a en France 1302 sites Seveso, dont 691 sont « seuil haut ». Or les pouvoirs publics ne contraignent pas sérieusement les patrons à la transparence. Pas plus à Rouen avec l’incendie de Lubrizol en 2019, qu’à Bergerac à présent.

Profiteurs de crise : l’ONU brandit... le moulin à paroles

Brève
04/08/2022

Selon le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, « il est immoral que les sociétés pétrolières et gazières réalisent des profits records grâce à la crise énergétique actuelle sur le dos des plus pauvres, à un coût énorme pour le climat ».

Ce personnage fait semblant de découvrir le capitalisme et ses ravages. Mais sans aller jusqu’à appeler à le renverser par la révolution ouvrière. C’est pourtant la seule solution.

Auchan : les Mulliez jouent au monopoly

Brève
04/08/2022

Le groupe Auchan, déjà présent en Espagne sous le nom Alcampo, s’apprête à racheter 235 supermarchés Dia. Cela va lui permettre de posséder en tout plus de 500 magasins dans ce pays, et de faire suer des profits à 23 000 employés.

Le montant du rachat n’a pas été dévoilé. Mais cette opération financière, qui ne créé aucun emploi et peut en détruire, permet à la famille Mulliez d’étendre encore son empire. Et rappelle que de l’argent, il y en a, dans les poches du patronat.

Pelosi à Taïwan : l’impérialisme américain provocateur de guerre

Brève
03/08/2022

En se rendant à Taïwan, un territoire revendiqué par la Chine mais qui échappe à son contrôle, la présidente de la Chambre des représentants réaffirme la suzeraineté des États-Unis sur cette île.

La défense de la démocratie contre une dictature menaçante n’est que l’habillage habituel que donnent les impérialismes occidentaux à leurs manœuvres. La Chine est certes une dictature, mais les États-Unis en soutiennent dans le monde entier, du moment qu’elles acceptent de jouer leur jeu.

Quant au risque d’une escalade militaire, où on passerait de la guerre des mots à la guerre tout court, il est bien réel. Mais c’est le gendarme du monde américain qui en est le premier responsable, par sa présence militaire continue dans les eaux asiatiques.

Imprimer txt