Pelosi à Taïwan : l’impérialisme américain provocateur de guerre

Brève
03/08/2022

En se rendant à Taïwan, un territoire revendiqué par la Chine mais qui échappe à son contrôle, la présidente de la Chambre des représentants réaffirme la suzeraineté des États-Unis sur cette île.

La défense de la démocratie contre une dictature menaçante n’est que l’habillage habituel que donnent les impérialismes occidentaux à leurs manœuvres. La Chine est certes une dictature, mais les États-Unis en soutiennent dans le monde entier, du moment qu’elles acceptent de jouer leur jeu.

Quant au risque d’une escalade militaire, où on passerait de la guerre des mots à la guerre tout court, il est bien réel. Mais c’est le gendarme du monde américain qui en est le premier responsable, par sa présence militaire continue dans les eaux asiatiques.

Les dernières brèves