Turquie : des bombes à la place du pain

Brève
24/11/2022

Depuis le 19 novembre, l'armée turque bombarde le nord de la Syrie où plus de trente civils ont été tués. Erdoğan prétend viser les Unités de Protection du Peuple (YPG) en Syrie, des milices liées au PKK, le parti kurde qu'il accuse, sans preuve, d'être responsables de l'attentat qui a tué six personnes à Istanbul.

Les opérations militaires d'Erdoğan visent à souder derrière lui la population turque alors que l'inflation et la crise économique font des ravages. Le prix d'une miche de pain est ainsi passé de 1,25 à 5 livres turques. Un représentant des boulangers a d'ailleurs été enfermé quelques jours pour avoir critiqué le pouvoir.

Les Kurdes victimes de la répression et les travailleurs turcs ont les mêmes ennemis : l'État et la bourgeoisie.

Les dernières brèves