Pierre Pflimlin

Itinéraire d’un politicien bourgeois

Brève
07/10/2021

source : nara.getarchive.net

Les DNA viennent de publier quelques extraits de l’enquête intitulée « La face cachée de Pierre Pflimlin » conduite par l’ancien journaliste Claude Mislin. L’auteur rappelle notamment les débuts marqués à l’extrême droite de la « grande » figure alsacienne de la droite démocrate-chrétienne, qui fut plusieurs fois ministre pendant la quatrième et la cinquième République, qui fut pendant vingt trois ans maire de Strasbourg et finit sa carrière comme président du parlement européen.

D’abord proche du monarchiste antisémite Charles Maurras et de son Action française, Pflimlin devint au début des années trente militant actif de la ligue d’extrême droite Les Jeunesses patriotes. Sous Vichy il fut neuf mois au service du Secrétariat général de la jeunesse - un service de propagande -, avant d’être affecté en septembre 1941 au poste de juge d'instruction à Thonon-les-Bains, où il fut chargé d’établir des peines contre les juifs en application des lois antisémites. Mais tout ceci ne l’empêcha pas début 1945, après la chute de Pétain, d’être nommé commissaire du Gouvernement provisoire auprès de la Cour de justice de Moselle où il supervisa l’épuration des milieux collaborateurs ! Le Gouvernement provisoire permit en effet à bon nombre de politiciens compromis par la collaboration de se recycler et ainsi de se faire une virginité politique.

Pflimlin est un de ces politiciens qui ont servi l’État français, sous sa forme parlementaire comme dictatoriale, au mieux des intérêts de la grande bourgeoisie. Celle-ci lui en fut reconnaissante tout au long de sa longue carrière.

Grève des agents culturels à Strasbourg

Passe sanitaire contre passe culture

Brève
30/09/2021

passe sanitaire contre le droit à la culture

A l’appel de la CGT, des agents culturels ont débrayé une heure mercredi 29 septembre contre les conséquences du passe sanitaire.

Non seulement cette mesure du gouvernement cherche à faire oublier sa responsabilité dans la crise sanitaire en stigmatisant certains travailleurs, mais elle peut aussi, par exemple, fermer l’accès des médiathèques aux enfants non vaccinés, particulièrement ceux des milieux populaires pour qui les bibliothèques sont un lieu privilégié pour accéder à la lecture.

Le passe sanitaire est aussi une contrainte supplémentaire pour des personnes n’ayant pas accès à internet, qui ont besoin des médiathèques pour faire leur démarches administratives.

Comme le faisait remarquer un manifestant, le gouvernement est beaucoup moins regardant avec les hypermarchés, qui ne sont pas astreints au contrôle du passe sanitaire. Ils peuvent ainsi continuer à engranger leurs bénéfices.

Hôpital de Mulhouse

Les conséquences de la casse de l’hôpital public

Brève
26/09/2021

À l’hôpital de Mulhouse, le sous-effectif permanent a été aggravé par la suspension - sans salaire - de 170 soignants non vaccinés, en application des mesures gouvernementales iniques. Du coup, il n’est tout simplement plus possible d’y soigner les malades au quotidien, en dehors de vagues épidémiques, au point de devoir déclencher le plan Blanc, c’est-à-dire la déprogrammation d’opérations et le retour du personnel en congés.

À force d’économies sur les dépenses de santé, les gouvernements du passé ont laissé les hôpitaux à nu. Celui de Macron s’attaque à présent à l’os.

Mars-Wrigley - Biesheim

Non aux suppressions d’emplois !

Brève
14/09/2021

Le groupe Mars-Wrigley, un des leaders mondiaux des barres chocolatées et de la nourriture pour chiens, annonce vouloir mettre à la porte 280 des 350 travailleurs de son usine de chewing-gum de Biesheim, près de Colmar.

Il est intolérable que ces travailleurs soient jetés à la rue, alors que le chômage est catastrophique, que Mars-Wrigley est un groupe florissant, et que les activités de ce groupe agroalimentaire ont rendu la famille Mars milliardaire. Sa fortune est estimée à près de 120 milliards de dollars!

Pour maintenir tous les emplois, il faut prendre sur les profits passés et présents accumulés par les propriétaires de l’entreprise au cours d’un siècle d’exploitation des travailleurs.

Keolis - Bas-Rhin

Une réduction des transports révélatrice

Brève
14/09/2021

Dans le Bas-Rhin, de nombreuses communes sont affectées par la réduction des transports scolaires, et 900 élèves sont carrément privés de bus. La cause ? La pénurie de conducteurs chez Keolis, filiale de la SNCF. Le métier de chauffeur de bus est « relativement peu attractif » selon le vice-président du Grand-Est chargé des transports. Si c’est lui qui le dit…

Il reconnaît aussi que les difficultés étaient connues début juillet, et qu’elles n’ont été communiquées aux maires que début septembre.

Bref, c’est bien ensemble que la SNCF et la Région organisent un service de transport dégradé et des emplois difficiles et mal payés.