La psychologie, c’est moins cher que des maisons

Brève
08/12/2006

Lorraine - Alors que les effondrements miniers se succèdent en Lorraine, un chercheur en psychologie découvre que les populations concernées souffrent de problèmes de santé physique et mentale. On s'en serait douté ! Le Républicain lorrain, qui commente ses travaux, explique que des questionnaires vont être envoyés aux habitants de ces zones et le psychologue revendique l'installation d'une "cellule d'écoute". C'est la grande mode aujourd'hui ! Reconstruire à l'identique les cités menacées serait plus simple... mais plus cher. Alors la psychologie vient en renfort : dites-moi ce dont vous avez besoin, je vous dirai comment vous en passer !

Urgent de rétablir le 1er mai... de 1890

Brève
08/12/2006

Metz - Reste des 48 ans (1870 à 1918) où l'Alsace et une partie de la Lorraine (l'actuel département de la Moselle) étaient allemandes, il s'y applique toujours un certain nombre de lois sociales différentes, regroupées sous le terme de droit local. Des lois sociales votées en Allemagne en réponse à la montée en puissance du mouvement ouvrier à la fin du 19ème siècle.

Mais ce droit local comporte aussi - selon une ordonnance datant de 1892 - 2 jours fériés, chômés et payés, inconnus dans le reste du pays : le 26 décembre, lendemain de Noël, et le Vendredi que certains appellent "saint", celui qui précède Pâques.

Une entreprise de la banlieue de Metz, Sage, avait tenté de les supprimer en les comptant en RTT, non payés, ce que des salariés avaient contesté en justice. Ils avaient gagné mais la Cour de cassation vient de donner finalement raison au patron, laissant entendre que dans les entreprises où existe un accord de modulation du temps de travail ces jours pouvaient être considérés comme RTT, non payés. Il faut dire que les tentatives patronales de ne pas accorder ces jours ont été légion : par exemple, la multinationale Bata - avant de fermer - ne les accordait pas sous le prétexte - légal parait-il - qu'il n'y avait pas de temple protestant sur le territoire de la commune de l'entreprise.

Deux sénateurs, un UMP et un PS, viennent de faire adopter un amendement à la loi modificative des 35 heures qui inscrit ces 2 jours de congés spécifiques à l'Alsace-Moselle dans la loi. Le sénateur socialiste a regretté qu'ils ne soient pas inscrits dans le Code du Travail, pas pour tout le monde, bien sûr, uniquement pour l'Alsace-Moselle. Quant au sénateur UMP, il a expliqué sur France3 que ces jours sont "aussi importants pour nous que le 1er mai". Pour lui, c'est sûr le 1er mai n'évoque rien d'autre que le jour férié accordé par Pétain. Mais c'est bien autre chose : depuis le 1er mai 1890, c'est une journée de lutte internationale des travailleurs pour travailler moins. Contre les patrons et les Raffarin de l'époque.