Manifestation des infirmières anesthésistes à Strasbourg

De l’argent pour la santé, pas pour les financiers !

Brève
18/05/2021

L'hôpital de Hautepierre

Lundi 17 mai, dans le cadre d’un mouvement national, une centaine d’infirmiers et étudiants-infirmiers anesthésistes sont venus de Strasbourg et de Mulhouse manifester sur le parvis du CHU de Strasbourg-Hautepierre à l’appel du syndicat FO. Ils réclament une revalorisation de leur profession et des hausses de salaires.

Le 11 mai les soignants en réanimation étaient appelés à la grève, et ce mardi 18 ce sont les techniciens de laboratoire. Après un an d’extrême tension et une troisième vague particulièrement éprouvante, la colère s’exprime contre le manque de personnel, les conditions de travail et les salaires insuffisants pour les différentes catégories de soignants.

En un an de crise sanitaire, le gouvernement n’a rien fait. De toute évidence le « quoi qu’il en coûte » de Macron ne concerne pas les hôpitaux.

Strasbourg - Grève à l'association Horizon Amitié

Les travailleurs sociaux ne se laissent pas faire

Brève
12/05/2021

les travailleurs sociaux contre le harcèlement au travail

Les employés de l’association Horizon Amitié se sont mis en grève et ont manifesté à plusieurs dizaines, lundi 11 et mardi 12 mai, pour demander le départ de la directrice et de la DRH, qui imposent un harcèlement au travail incessant, avec des licenciements et des travailleurs poussés à la démission.

Les charges de travail sont de plus en plus lourdes avec pas assez de personnel et pas assez de locaux. Quand il faut, par exemple, aider un SDF à se réintégrer dans la société, remonter la pente, trouver un logement, ouvrir des droits, se former pour trouver un travail, il faut bâtir une relation humaine et pas seulement accumuler des dossiers.

Mais ces deux cadres dirigeantes ont été nommées pour obtenir du rendement. Et malheur à ceux qui ne sont pas assez rentables ou qui contestent trop. Le budget de l’association est principalement alimenté par des subventions de l’Etat et celui-ci veut avant tout économiser coûte que coûte. Il a le même mépris pour les travailleurs sociaux que pour les personnes fragiles, cassées par la brutalité de la société.

Alsace

La pauvreté augmente

Brève
03/05/2021

En 2020 le nombre  de foyers allocataires du RSA a augmenté de 11,5 % en Alsace, soit 6000 foyers supplémentaires. C’est une conséquence de l’augmentation du chômage, qui génère de la pauvreté chez les travailleurs qui n’ont plus de travail et leur famille.

Alors imposer la répartition du travail entre tous sans perte de salaire en prenant sur les profits des grandes entreprises est une nécessité vitale.

Strasbourg

Journée de grève à Auchan Hautepierre

Brève
03/05/2021

Vendredi dernier, les syndicats CGT, FO et CFDT ont appelé  les 430 travailleurs d’Auchan Hauterpierre à la grève. Ils entendaient protester contre la dégradation des conditions de travail et l’augmentation dérisoire des salaires proposée par la direction – 0,8% - alors que le groupe a dégagé plus de 500 millions d’euros de bénéfices l’an passé.

Une cinquantaine de travailleurs s’étaient rassemblés devant l’hypermarché. Cela faisait vingt ans qu’une telle journée n’avait pas eu lieu, ce qui dit bien la colère d’une partie de ces salariés, qui n’ont pas cessé de travailler durant la crise sanitaire, face au mépris de leur direction.

Strasbourg

Manifestation contre la réforme de l'assurance-chômage

Brève
24/04/2021

Le début de la manifestation du 23/04 à Strasbourg

Vendredi 23 avril, environ 200 personnes ont manifesté à Strasbourg contre la réforme de l’assurance-chômage, qui durcirait les conditions d’indemnisation des chômeurs. Travailleurs en activité, au chômage partiel ou au chômage tout court, étaient présents dans le cortège, où se trouvaient également des intermittents du spectacle et des étudiants du monde de la culture, dont certains occupent depuis plusieurs semaines le TNS pour réclamer la réouverture des théâtres et des aides de l’État.

Alors que les grands patrons, principaux responsables du chômage, reçoivent quant à eux des milliards d’argent public, réduire encore l’indemnisation des chômeurs, c'est inacceptable !