Stellantis

PDG : Salaire toujours plus haut

Brève
23/02/2024

Le groupe Stellantis a annoncé, ce vendredi 23 Février 2024, que la rémunération globale de son PDG pourrait atteindre, à terme, 36,5 millions d'euros pour l'année 2023, soit une augmentation de 56% sur un an.

Cette hausse est notamment liée au versement d'une prime de 10 millions d'euros, liée à la « transformation » du groupe créé en 2021, selon le rapport financier de Stellantis. La rémunération intègre des bonus et des pensions de retraite qui seront versés sur le long terme.

En excluant ces éléments de long terme, le salaire de Carlos Tavares est ressorti à près de 23,5 millions d'euros en 2023, contre 14,9 millions d'euros en 2022.

Ainsi le salaire de Carlos Tavarès explose à 100 000 Euros par jour samedi et dimanche compris. ! Imaginez ce que gagnent les actionnaires qui ont les moyens de se payer un PDG à ce tarif !

Quant aux salaires des travailleurs qui produisent ces richesses, c’est la diète

Et si les travailleurs le prenaient comme exemple et revendiquaient, eux aussi, une augmentation de 56 % de leur salaire?

Forvia

Chiffre d’affaires en hausse, les suppressions de postes aussi

Brève
21/02/2024

Forvia, ex-Faurecia, et ex-filiale de PSA-Stellantis, un des grands trusts de l’équipement automobile, a annoncé sa volonté de supprimer jusqu’à 10 000 postes sur les 75 000 de ses usines européennes, en cinq ans, entre 2024 et 2028.

L’annonce a été faite à l’occasion de la publication du bilan 2023 qui affiche un chiffre d’affaires en hausse de plus de 10 %, à 27,5 milliards d’euros et un résultat opérationnel de 1,4 milliard.

Les affaires sont florissantes en Asie mais, rappelle la direction, il est prévu en Europe, « une croissance nulle sur le marché automobile » et elle entend « atteindre une rentabilité nettement supérieure. » Le trust fait valoir que le rachat en 2022 de son concurrent allemand Hella lui a coûté cher et qu’il lui faut bien payer ses dettes. Et la direction invoque la perspective de voir émerger des concurrents équipementiers chinois pour compléter la litanie des difficultés et justifier un plan d’économies drastiques entraînant la suppression de milliers de postes.

Le directeur financier compte, dit-il, sur la disparition « naturelle » de 2 000 à 2 500 emplois chaque année, sur la fermeture des embauches, avant d’en passer aux licenciements dits « secs » partout en Europe, de l’Espagne à l’Allemagne, en passant par la France, la Pologne ou la République tchèque.

Malgré les hauts et les bas du secteur, Forvia est un des leaders mondiaux de l’équipement automobile, qui considère les travailleurs du monde entier comme une variable d’ajustement pour le plus grand profit des actionnaires. Comme tel, il pousse à la rentabilité, internationalise, de l’Europe à l’Asie, l’exploitation, la misère et peut-être un jour la colère…

( VOIR ARTICLE DANS L'HEBDOMADAIRE LUTTE OUVRIERE N°2899

Groupe Stellantis

18,6 milliards de bénéfices nets et des cacahuètes pour les travailleurs !

Brève
18/02/2024

Les familles capitalistes, comme Peugeot et Agnelli, se réservent la part du lion de profits qu’ils tirent de l’exploitation des travailleurs.

L’action en bourse de Stellantis est à 1,55 euro et le rachat, pour 3 milliards d’euros de ses propres actions, fait monter la valeur de celle-ci et donc les dividendes des gros actionnaires.

Mais pour les travailleurs qui font tourner toutes les usines, ce ne sera que les miettes que ces patrons daignent laisser tomber de la table.

Les exploiteurs ont mis des décennies à faire passer l’idée dans l’opinion publique que les profits et leurs utilisations étaient leur chasse gardée.

Chez Stellantis, les familles Peugeot, Agnelli et consorts lâchent une brindille, sous forme de prime, pour cacher la forêt des profits qu’ils empochent en toute impunité.

Groupe Stellantis

Explosion des profits et arnaque en prime !

Brève
16/02/2024

Carton fait par un ouvrier dans une usine Stellantis

Le 15 février 2024, le groupe Stellantis a bien voulu déclarer 18,6 milliards d’euros de profits pour l’année 2023, un nouveau record, et ce, pour la troisième année consécutive.

Les familles capitalistes Peugeot et Agnelli verseront aux actionnaires plus de 30% des profits de 2023 soit 53% de plus que l’an dernier. Pour les travailleurs du pays, c’est un effet d’annonce dans la presse, avec seulement 0,84% des 18,6 milliards d’euros de profits de 2023, sous forme d’une prime de participation aux embauchés dont les milliers de travailleurs intérimaires des usines sont exclus, et pour tous, rien de plus sur les salaires !

Les profits explosent mais pour que les salaires augmentent et suivent la hausse réelle du coût de la vie c’est la colère des travailleurs qui doit exploser.

Héricourt (Haute-Saone )

Le lycée Aragon se mobilise contre la baisse des moyens

Brève
13/02/2024

Les professeurs du lycée Aragon se sont mis en grève ce lundi après-midi 12 Février, pour tirer la sonnette d’alarme.

Les enseignants et les élèves du lycée Aragon dénoncent les moyens accordés par le rectorat pour la prochaine rentrée. Après un rassemblement devant l’établissement, une manifestation s’est rendue devant le collège.

Profs, élèves, élus… Près de 150 personnes ont défilé dans les rues d’Héricourt, ce lundi après-midi, pour défendre le lycée Aragon. L’établissement est menacé d’une baisse de ses moyens de fonctionnement à la rentrée prochaine.

La « dotation horaire globale » (DHG) attribuée au lycée d’Héricourt par le rectorat pour l’année scolaire 2024-2025 fait craindre le pire aux enseignants. Selon leurs représentants syndicaux, près de 100 % des titulaires étaient en grève ce lundi après-midi pour faire entendre leur mécontentement.

Concrètement, seules 2,5 classes de première générale (pour 88 élèves) seraient financées l’an prochain, contre trois cette année. En seconde, même chose : les moyens alloués au lycée permettraient de constituer 4,5 classes, contre cinq cette année.

Les grévistes ont raison. À l’heure où le gouvernement mène une attaque générale contre l’ensemble des services publics et du monde du travail ils montrent la seule voie possible.