La République du Centre :  Le meeting au verbe musclé de la candidate Lutte ouvrière, Nathalie Arthaud, à Orléans, ce mercredi soir

Article de presse
03/03/2022

La candidate Lutte ouvrière à l’élection présidentielle a tenu un meeting au verbe musclé, ce mercredi soir, depuis le centre de conférences d’Orléans.

Elle est arrivée sur la musique d’Elle n’est pas morte !, d’Eugène Pottier, l’auteur de L’Internationale. Timing parfait, ce mercredi soir, à 20 heures, pour la candidate Lutte ouvrière à la présidentielle, Nathalie Arthaud, dont c’est là la troisième tentative. Encore que, "je ne vise pas la présidence de la République, car j’espère bien plus que ça : renverser le capitalisme, et ça ne se fera pas du haut de l’Élysée." 

Tout ce que voulaient entendre les peut-être 150 "travailleuses et travailleurs" qui attendaient leur championne, "communiste et révolutionnaire", au centre de conférences d’Orléans.

"Poutine se comporte en criminel", mais...

La candidate LO a lancé son meeting avec les bombes qui pleuvent sur l’Ukraine. Certes, "au nom des intérêts russes, Poutine se comporte en criminel, mais qui a saturé son pays de bases militaires ?" Les États-Unis, l’Otan, dont fait partie "la France de Macron", et "le capitalisme qui engendre toujours la guerre". Nathalie Arthaud est contre le fait de fournir des moyens militaires aux Ukrainiens. "Y a pas déjà assez d’armes dans la région ?"

Mesure phare : le Smic à 2.000 euros net

Elle a ensuite listé ses grandes lignes programmatiques. Mesure phare : le Smic à 2.000 euros net, contre 1.270 aujourd’hui. "Pas un salaire, une pension, une allocation en dessous de 2.000 euros". Elle prône l’indexation des salaires sur les prix, "pour ne plus être rattrapé par l’inflation." 

Et d’ajouter, habitée :

"Il n’y a aucune raison de ne pas revendiquer ce qu’il nous faut pour vivre. C’est nous, les travailleurs, qui faisons tourner la société…"

Elle milite aussi pour l’abolition du secret des affaires. "Les salariés devraient pouvoir aller voir ce qu’il y a dans les comptes des grandes entreprises. On verrait qui se fait des marges royales, et où aller chercher l’argent."

Son appel aux abstentionnistes

Ce mercredi soir, ils ont été nombreux à en prendre pour leur grade. Citons les deux François (Mitterrand et Hollande), mais encore les candidats Mélenchon, Le Pen et Zemmour, "sa bile raciste et révisionniste".

Concernant le capitalisme, avec lequel elle n’en a jamais fini, "sa logique repose sur l’exploitation des hommes et des ressources naturelles, jusqu’à les détruire". Pour le dire autrement, "si on veut sauver la planète, il faut renverser le capitalisme". La relance du nucléaire ne trouve naturellement pas davantage grâce aux yeux de la candidate.

En ce mercredi d'hiver, Nathalie Arthaud aura fait face à un auditoire bien garni, pas dénué de jeunesse… Elle s’est aussi adressée aux abstentionnistes de France, "qui ne s’y retrouvent plus dans tout ce cirque". C’est son appel dans leur direction "à voter pour nous, qui voulons changer la société".

David Creff

Lire l'article en ligne