Samu de la Haute Vienne

La finance aux commandes : danger !

Brève
02/01/2023

Depuis jeudi dernier et jusqu'au 4 janvier, le Samu 87 qui intervient sur tout le Limousin, ne dispose plus d'hélicoptère de nuit ! La société privée de transports sanitaires héliportés Babcock, qui a remporté l'appel d'offre en octobre 2017, s'est révélée incapable de remplacer un pilote malade.

En Limousin, dans un territoire large, avec des zones isolées, des routes difficiles , l'absence d 'hélicoptère  équivaut à une perte de chances importante pour des malades ou blessés en urgence absolue. 

Babcok France est une filiale de la multinationale du même nom qui fait ses affaires dans la sécurité, la santé, le nucléaire et surtout l'armement. Basée en Grande Bretagne, cotée en bourse, avec parmi ses principaux actionnaires "Goldman Sachs management " , elle a fait un bénéfice de 282 millions de dollars en 2019 ! Après une baisse de ses affaires en 2020 et 2021, elle table sur 221 millions de dollars de bénéfice net pour 2022 "car elle bénéficie d'une demande accrue de la part des clients du secteur de la défense en raison de la guerre en Ukraine" affirment fièrement ses dirigeants.

Se donner les moyens quoi qu'il arrive, d' assurer la sécurité sanitaire de la population au fin fond d'une région, ce n'est évidemment pas la priorité de financiers qui font leur beurre avec les engins de mort !

Scopelec- Limousin

115 travailleurs sur le carreau pour les profits d'Orange !

Brève
01/01/2023

Orange ayant décidé de retirer à la coopérative l' installation et la maintenance de ses lignes dans le Sud de la France, Scopelec a été mise en liquidation judiciaire puis attribuée à un repreneur, Circet, qui supprime plus de la moitié des 2300 emplois .

Les sites de Brive la Gaillarde en Corrèze et Limoges en Haute Vienne vont carrément disparaître avec les emplois et les salaires de 50 travailleurs à Brive et 65 à Limoges.

C’est de cette façon que le groupe Orange peut se vanter de ses excellentes performances vis-à-vis de ses actionnaires, annonce de versement de dividendes à l’appui !

Creuse

Expérimentation de la morale anti-pauvre

Brève
15/12/2022

Entrée des restos du coeur à Guéret

Le département de la Creuse, l'un des 5 départements les plus pauvres de France, fait partie des 19 départements retenus pour expérimenter pendant un an le futur plan de Macron contre les bénéficiaires du RSA.

Il s’agira d’obliger ces bénéficiaires à travailler 15 à 20 heures par semaine et à effectuer des formations bidons à Pôle emploi en échange de leur maigre allocation. Travailler pour 7 à 10 € de l’heure, ce sera un grand retour en arrière.

D’après le gouvernement, c’est du donnant-donnant… Cela ressemble surtout à une morale anti-pauvres, stigmatisés comme profiteurs du système de façon à camoufler les profits des capitalistes et les aides de l’État à la grande bourgeoisie.

Limoges

Rébellion des notables contre la SNCF

Brève
12/12/2022

 Ce lundi 12 décembre à 8h du matin, les élus de tous bords ceints de leur écharpe bleu- blanc-rouge et la plupart des chefs d'entreprises limougeaudes se sont rassemblés dans le hall de la gare de Limoges pour protester contre le manque d'entretien et l'abandon progressif de la ligne ferroviaire POLT (Paris-Orléans-Limoges-Toulouse).

On doit cette belle unanimité contestataire du gratin politique et bourgeois limougeaud à une lettre de Benoît Coquart, le PDG de Legrand exprimant son "exaspération" suite à la suppression d'un train matinal pour Paris, utilisé par l'équipe de direction de Legrand, et menaçant de "délocaliser" le siège social et les équipes relation-clientèle de l'entreprise !

Depuis des décennies les cheminots protestent contre l'état des voies et du matériel, les suppressions de postes, de trains, les incidents et accidents à répétition etc... Le dernier en date, vendredi 2 décembre, le déraillement d'un train de marchandises en gare d'Issoudun -dont la SNCF n'a pas encore révélé la cause- a bloqué la circulation des trains pendant 6 jours !

Les conditions de travail de plus en plus difficiles des cheminots et les conditions insupportables de transport n'ont jamais beaucoup mobilisé tous ces notables dont certains sont  prompts, par contre, à dénoncer "la prise en otage " des voyageurs par les cheminots en grève. Mais l'exaspération d'un PDG du Cac 40 les a mis en transe ! L'UD CGT, le syndicat des cheminots, le syndicat CGT Legrand avaient appelés à se joindre au rassemblement : le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils n'étaient vraiment pas en bonne compagnie !

Haute Vienne

Chauffeur licencié, dicktat patronal !

Brève
02/12/2022

Sur la commune des Billanges en Haute Vienne, un conducteur de bus scolaire avec 17 ans d’ancienneté a été renvoyé, le 28 novembre, par son entreprise Europ Voyage pour avoir déposé certains collégiens devant chez eux et non à l'arrêt "officiel" dont une collégienne  qui devait faire 650 mètres sur une route en pleine campagne, dans le noir sans éclairage, ni trottoir.

Les parents ont soutenu le conducteur, pour qui la priorité était la sécurité des enfants. Mais pour le patron, la faute grave, c’est de ne pas lui obéir au doigt et à l’œil. Le chauffeur licencié va contester son licenciement devant les prud’hommes.

Et finalement, celui qui le remplace continue à s’arrêter devant le domicile de la jeune collégienne depuis le lendemain. Face à la réaction des parents, Europ voyage craint peut-être de perdre ce contrat !